Grégory Howie

 

Tatoueur, 28 ans, Bayonne
Eddy's Tatoo -Bayonne

Grégory peux-tu me dire d'où tu viens ?

 

" Je viens de France et d’Angleterre. J’ai une partie de ma famille du côté d’Angoulême, en Charente et une autre partie du côté de Londres et un peu en Écosse, mais je n’ai plus aucun contact avec cette partie-là car cela remonte à une génération très très éloignée. Mon papa est décédé quand j’avais neuf ans et  ça m’a coupé un peu de mes liens familiaux anglais. Donc, j’ai plus cultivé la France parce que je vivais en France, c’est d’ailleurs pour ça que je n’ai pas d’accent quand je parle en français. La plupart du temps quand on n'a pas quelque chose on le recherche et j’ai toujours cherché à me rapprocher de mes origines britanniques même si j’ai des origines écossaises aussi apparemment, d’après l’arbre généalogique sur lequel je travaille.

 

Finalement, je me rends compte que cette recherche de liens qu’on n'a plus est un principe assez instinctif chez tout le monde. On veut toujours avoir quelque chose qu’on n'a pas et on n'arrive pas à se contenter de quelque chose que l’on a. Que ce soit en terme de possession ou de sa propre histoire. Dans mon cas, je cherche à me rapprocher de mes origines britanniques en cultivant mon anglais et en m’intéressant à la culture. C’est pour ça que j’ai voulu faire une licence de langue en anglais, pour maîtriser davantage l’histoire de l’Angleterre… bon finalement ça m’a gavé et je suis parti en école de commerce et maintenant je suis tatoueur… aucun rapport ! 

 

J’ai deux frères, un petit avec qui nous avons les deux mêmes parents et mon grand frère qui est du côté de mon papa. Mon grand frère a 50 ans cette année, on a pas mal d’années d’écart, il vit actuellement en Hollande et il va déménager au Canada. On ne s’est pas vus pendant 10 ans. Quand mon père est décédé il a coupé tous les ponts et finalement un jour mon téléphone a sonné chez mes parents et c’était lui : 

- Hey salut ! Je suis de retour… 

- T’étais où ? Parce que ça fait 10 ans qu’on t’a pas vu quoi…

Du coup on s’est rapproché et c’est chouette. Mais on n'a pas du tout été élevés de la même manière, on n'a pas grandi de la même façon, on n'est pas comme deux frères qui auraient pu grandir ensemble. C’est étrange parce qu’on est là, en face de l’autre et c’est : « Je te sers la main ou je te fais un câlin ? ». Mais maintenant ça va mieux, on s’est vus plusieurs fois. Je suis allé quelques fois le voir et il est venu en France quand je vivais encore sur Angoulême et c’est cool. Là, le Canada ça risque de faire un petit peu loin mais quand on veut on peut … "

 

Grégory, peux-tu me parler d’une personne que tu connais ?

" Je choisis tout simplement ma maman, qui finalement est ma véritable origine, grâce à elle je suis devenu ce que je suis, et notre relation a toujours été forte. "

  • Facebook - Gris Cercle
  • Grey Instagram Icon

 © 2019 Caroline Guerin. 

Caroline
Guérin
photographer
  • Noir Facebook Icône
  • Black Instagram Icon